Discours president d’Arnab Idriss Halidou Chers Compatriotes, Chères Sœurs Nigériennes, Chers Frères Nigériens, Distingués Invités en vos rangs et grades respectifs, Bienvenue à chacun et vous tous.

Bureau d’Arnibel

Je me réjouis personnellement de votre présence aussi impressionnante témoigne votre attachement à nos liens de sang et à nos origines. Je suis heureux de savoir que la durée de nos différents séjours ici, n’a pas porté atteinte à ce que nous avons de plus cher, je veux nommer notre origine. Soyons fiers d’être NIGERIENNES ET NIGERIENS.

Je voudrais bien continuer sur ce ton pour nous rappeler quelques-uns des objectifs de notre prestigieuse association. Si je ne m’abuse, notre objectif principal en nous mettant ensemble dans ce creuset est de pouvoir nous soutenir entre résidents dans toutes les situations heureuses ou malheureuses. Mais au-delà de nos personnes, pouvoir faire profiter à nos parents restés au pays et dans nos villages les opportunités que nous avons ici. Quoi de plus normal, chers compatriotes, sans doute que c’est cette vision qui a suscité l’adhésion des uns et des autres à notre Association au fil des ans. Personnellement, ce fut ma motivation, et elle reste d’actualité jusqu’à nos jours. Inutile de nous rappeler les multiples sacrifices consentis par la majorité de nos familles. Familles au sens africain du terme pour que nous soyons là oú nous sommes aujourd’hui. C’est l’ultime occasion de rendre dans un premier temps hommage aux différents Présidents et les Membres de leurs bureaux et dans un second temps de nous féliciter tous individuellement et collectivement pour les différents efforts Associatifs.

Nos différents égos ont su, quand il le faut, s’éclipser pour faire triompher l’INTERET SUPERIEUR de la communauté. Combien serions-nous heureux, si tout tenait à un beau tableau ?

Mais hélas. Force est de constater, et c’est là où j’aurai la langue de bois, même si c’est bien malgré moi, que pendant que le chantier que nous nous sommes volontairement donnés est encore vierge, certains d’entre nous au niveau de l’Association Mère qui a son siège à Bruxelles se précipitent à emboîter les pas aux politiciens de nos pays d’Afrique en voulant tordre le cou aux fondamentaux objectifs que nous nous sommes librement donnés en voulant s’éterniser au poste. Ce virus, j’ai peur, et il faut que j’aie le courage de nous le dire, qu’il n’infecte nos Associations au niveau régional, et surtout ne l’emporte sur nos nobles objectifs. C’est pourquoi, Je voudrais du haut de cette tribune, implorer notre bon sens pour barrer la voie à ce sentiment d’égoïsme qui peut naitre en chacun de nous si nous ne prenons garde. Mais je suis persuadé et même convaincu que ce qui nous unit est bien au-delà de nos intérêts égoïstes, je reste donc dans l’espoir que notre Association et ses sœurs des autres régions ainsi que l’Association Mère traverseront avec bonheur leur crise de maturité et vivront les beaux jours qu’elles ont devant elles. C’est fort de cet espoir que je déclare ouverts les travaux de cette xème Fêtes de la République que nous organisons ici à Antwerpen.

VIVE LA REPUBLIQUE DU NIGER

Je vous remercie.

President d’Arnab Idriss Halidou

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*